Eloge de la paresse (1)

"Et j'ai honte, tout aussitôt que je commence, et je m'excuse de mon illogisme. Car le meilleur éloge de la paresse eût été celui de l'exemple, par un télégramme d'excuse me dispensant de tout effort. Ecrire ce discours, travailler à polir les phrases qui s'agencent péniblement, pour chanter la douceur et la vertu de l'indolence me semble bien une contradiction; je l'ai examiné sous toutes ces faces, mais je ne parviens pas à m'n tirer. De qui est cette parole qu'il y a en tout homme une femme qui s'ignore et que la femme n'a d'autre logique que celle du sentiment? Mais oui, sans doute étais-je trop heureux de paraître ce soir en si docte assemblée et d'avoir trouvé un beau titre..."

(Eloge de la paresse, rede uitgesproken voor de Libre Académie de Belgique in 1936 door Jacques Leclercq, uitgave Casterman 1962)

posted at 21:28:42 on 11/07/06 by francis - Category: Literatuur - item printen - item mailen